Posted on Leave a comment

En route pour la maternelle…

L’entrée en maternelle: quelle grande étape pour nos minis (et pour nous, parents haha). On passe un cap, on prend conscience que notre tout-petit n’est plus si petit… C’est aussi de nouvelles habitudes, d’autres routines et rythmes à adopter pour la famille.

L’adaptation prend parfois du temps, pour eux comme pour nous.

Chez nous, cette rentrée sera toute particulière car si Sacha entre en première maternelle, William entre de son côté en première primaire. Un cap pour tout les deux (je vous laisse imaginer dans quel état émotionnel je serai le 29 août 😅).

J’avais envie de partager avec vous quelques petites astuces de maman qui peuvent faciliter la vie de vos minis et de la famille lors de la rentrée scolaire.

Avant la rentrée scolaire

En parler positivement

Parlez-lui de l’école en insistant sur le côté agréable : expliquer qu’il va s’amuser, jouer, se faire plein de copains ou encore qu’il va apprendre pleins de choses intéressantes. En discuter avec lui va le rassurer et s’en faire une première approche positive.

S’habituer aux nouveaux horaires

Quelques jours avant la rentrée, adaptez les horaires de coucher de façon à ce qu’il soient plus adaptés à la vie scolaire.

Se préparer en décomptant les « dodos »

Quelques jours avant la rentrée, préparez-lui un petit décompte de jours (parlez plutôt en « dodos », c’est plus significatif pour un tout-petit) qu’il reste avant la rentrée scolaire. Cela permettra à votre mini de se préparer au jour J. Vous pouvez simplement faire un décompte des jours à biffer sur une feuille de papier mais j’aime beaucoup l’idée douce et poétique ci-dessous, réalisée en m’inspirant du D.I.Y. de S’éveiller naturellement.

Image : Bobine et Petits Pas

Repérer les lieux

Vous pouvez faire quelques fois le trajet maison-école pour le familiariser. Montrez-lui le bâtiment, promenez-vous dans les alentours.

Choisir son cartable(et sa tenue de rentrée) ensemble

Une autre façon de l’impliquer est de choisir avec lui son cartable et sa tenue pour la rentrée. Votre mini sera fier de porter son nouveau cartable, choisi par lui-même (ou son nouveau t-shirt).

Faciliter le quotidien et favoriser l’autonomie

Autant pour votre mini que pour vous, on facilite le quotidien et on favorise l’autonomie de son mini:

  • Pour un repas à la cantine en toute autonomie, offrez-lui une serviette élastiquée et un sac à lunch à enrouler (n’oubliez pas le petit mot doux pour mettre un peu de joie à midi).
  • Idem pour le cartable: choisissez-le avec une fermeture/ouverture facile (évitez les fermetures zippées et les boucles métalliques pour les plus jeunes)
  • On met des étiquettes sur TOUT: le cartable, les vêtements, le sac à lunch, la gourde… Les tout-petits perdent facilement leurs affaires, ça vous évitera d’acheter 3 bonnets sur 2 mois de temps 😅
  • On lui apprend à mettre son manteau comme une s’il mettait une cape de super-héros (je vous ai trouvé une petite vidéo sur youtube https://www.youtube.com/watch?v=jvjRhIemtDE )
Image: Bobine et Petits Pas

Le jour de la rentrée (et les suivants)

Prendre le temps

Ok, le matin, c’est souvent la course… Mais, essayez d’être relax et de prendre le temps le jour J. Laissez le temps à votre mini de se préparer, de prendre son petit-déjeuner tranquillement pour partir dans une ambiance sereine. Pensez à préparer, par exemple, la table du petit déjeuner et les vêtements la veille au soir pour gagner du temps.

Préparer le doudou et une couverture pour la sieste

Pensez au doudou rassurant et à la couverture si votre mini fait la sieste à l’école.

Un petit coeur sur la main

Une « technique » que j’ai beaucoup utilisée avec William. Chaque matin, je lui dessinais un petit coeur sur le poignet (sur la main, il risque de s’effacer lors du lavage des mains) et je dessinais le même coeur sur ma main. Ce petit coeur dessiné est une petite réserve d’amour, une source de réconfort et un anti-stress. Expliquez à votre mini que, chaque fois qu’il se sentira triste ou en colère, il n’aura qu’à regarder ce petit coeur qui lui rappellera à quel point on l’aime et qu’on sera heureux de se retrouver le soir.

Photo: Bobine et Petits Pas

Soyez patient(e) et rassurant(e)

La rentrée scolaire est une grande étape. Laissez le temps à votre mini de s’habituer à ce nouvel environnement, à ces nouvelles personnes avec qui il passent ses journées, à ces nouveaux horaires… Tous ces changements dans la vie de votre mini auront bien besoin de quelques jours d’adaptation.

J’espère que ces quelques pistes vous aideront à préparer la rentrée de votre mini et à vivre cette grande étape dans des conditions douces et agréables.

Bonne rentrée !

Marlène.

Suivez Bobine et Petits Pas sur Instagram

Posted on Leave a comment

Le jeu : du simple amusement au développement cognitif de nos tout-petits

Selon Jean Piaget, psychologue reconnu pour ses découvertes sur le développement cognitif de l’enfant, disait « Le jeu est le travail de l’enfance ». Donald Winnicott disait, pour sa part, « Jouer est d’une importance vitale ».

Mais pourquoi ?

Dès les premiers mois de bébé, le jeu va jouer un rôle primordial dans son développement et dans son épanouissement. Par exemple, le “Coucou-Beuh” va permettre à l’enfant de se représenter l’absence de sa mère et de développer sa capacité à symboliser.

Le jeu va permettre à l’enfant d’acquérir de nombreuses compétences. Il jouera ainsi un rôle dans le développement intellectuel, social, moteur et sensoriel de l’enfant. Il favorisera également l’apprentissage du langage.

Le jeu, un espace d’apprentissage pour l’enfant

Le jeu est un réel espace d’apprentissage pour l’enfant, qui va apporter un nombre incalculable d’effets positifs sur son développement global:

  • Sur le développement moteur et sensoriel : grâce au jeu, l’enfant va découvrir les couleurs, les formes, les sons ou encore les goûts (il est d’ailleurs important de laisser bébé jouer avec les nourriture lors des repas). Le jeu développera également la motricité, la coordination et l’équilibre grâce à la manipulation d’objets, en sautant ou encore en lançant un ballon…
  • Sur le développement cognitif et intellectuel: le jeu va développer sa pensée et sa capacité à résoudre des problèmes. Il va favoriser les fonctions cognitives (mémoire, contrôle, attention…), la créativité et l’imagination.
  • Sur le développement social: en jouant avec d’autres enfants, l’enfant va développer la coopération, il va apprendre à partager, à attendre son tour, à suivre des règles…
  • Sur le développement langagier: le jeu va permettre à l’enfant d’apprendre de nouveaux mots mais il va également lui permettre de développer et d’exprimer ses idées et de se faire comprendre par les autres.

Quels jeux pour mon enfant ?

Il n’est pas toujours nécessaire de proposer des jouets ou des jeux educatifs achetés dans les magasins pour permettre à l’enfant de jouer (on a déjà tous pu constater qu’un simple carton pouvait occuper un enfant pendant des heures !). Il suffit parfois de simples choses… En tant que parent, vous serez par contre le premier compagnon de jeu de votre enfant. Partager des temps de jeu ensemble, c’est créer des instants privilégiés et créer un lien d’attachement avec votre enfant.

Quelques idées de jeux (à partager):

De 0 à 12 mois:

Peu de jouets seront utilisés par l’enfant lors de sa première année… Jeux à favoriser: les chansons et comptines, les livres, « faire coucou », proposer un miroir (incassable) à l’enfant pour s’observer, les hochets, des morceaux de tissus colorés, un tapis d’éveil, des balles (molles), des petits instruments (bâtons de pluie, maracas…), des bouteilles sensorielles (très faciles à réaliser soi-même), des gobelets à verser pour le bain…

De 12 à 24 mois:

Dès que la marche est acquise (ou presque), de nouveaux jeux deviennent possibles… Jeux à favoriser: jouets à tirer/pousser, jeux de construction, cubes/gobelets à empiler, jouets à encastrer, puzzles en bois, pâte à sel, pâte à modeler, peinture au doigt, activités en extérieur (balade en forêt, jeux d’extérieur)…

De 2 ans à …. :

Jeux d’imitation (cuisine, jouer au docteur…) aider maman et papa à mettre la table ou à plier des serviettes de bain (les enfants aiment imiter les adultes, ces tâches peuvent tout à fait être amenée comme un jeu), jeux d’équilibre (planche d’équilibre, balançoire…), déguisements, jeux d’adresse (quilles…), premiers jeux de société (memory, « Premier Verger » de Haba,…).

Et tant d’autres… le jeu est infini !

Pour conclure le jeu permet à votre enfant de développer de nombreuses capacités et apprentissages : sa motricité, sa mémoire, la coopération, l’autonomie, la prise de décison, le langage, les relations sociales… Il est important d’encourager les enfants à jouer : grâce à divers objets ou jouets, en proposant des activités en extérieur, en leur laissant la possibilité de jouer seul et librement, en variant les activités et en leur laissant prendre du plaisir…

Posted on Leave a comment

Que faire d’un reste de lait maternel inutilisé ? Un savon bien sûr !

Le lait maternel, cet or blanc ! Un liquide tellement précieux pour toute maman qui tente l’aventure de l’allaitement. On ne souhaite en perdre aucune goutte !

Mais parfois, certaines situations font qu’on se retrouve avec du lait impossible à utiliser: du lait décongelé que bébé décide finalement de ne pas boire; un surplus de lait ou encore, un lait mal conservé… Dans ces cas-là, c’est un vrai crève-coeur de devoir jeter notre lait !

Pour éviter ce gaspillage, je vous propose une recette (testée et approuvée!) pour transformer votre lait en quelques savons parfaits pour toute la famille 🙂 En plus, il vous faudra peu d’ingrédients et ils sont faciles à trouver.

Pour la recette des savons au lait maternel, vous aurez besoin de:

🤍 100 ml de lait maternel
🤍 100 g de savon de Marseille ou d’Alep (choisissez un savon de qualité)
🤍 2 c.s. d’huile de coco bio

Commencez par faire fondre le savon râpé dans une casserole (au bain-marie, c’est mieux) avec le lait maternel. Ajouter l’huile de coco et bien mélanger. Verser dans des petits moules en silicone et laisser refroidir quelques heures au congélateur.

Démoulez et laissez sécher vos savons pendant un mois, dans un endroit sec et frais (je vous préviens, patienter un mois est l’étape la plus difficile 😅)

Ces savons sont parfaits pour laver bébé mais il peuvent aussi être utilisés par toute la famille puisqu’ils ont des vertus cicatrisantes, apaisantes, hydratantes…

Alors, la recette vous tente ?

A très vite, Marlène!